vanillaland.com

LES RESSOURCES ET LES ACTIVITES ECONOMIQUES DE SAVA

de l'île de Madagascar

Les activités économiques de la région SAVA de l'île de Madagascar sont basées principalement sur ses ressources naturelles dont l'agriculture et l'élévage, les ressources minérales et un écosystème unique au monde qui regorge d'espèces de faune et flore endémiques.

L'AGRICULTURE

Sur le plan de l'agriculture, comme toutes les parties est de la grande île, SAVA est gâtée par la nature: la végétation est luxuriante, la nature du sol ne requiert pas d'apport en intrants particuliers, l'agriculture se fait donc au naturel, d'où ses produits agricoles 100% bio.

L'agriculture à SAVA est constituée principalement d'agriculture vivrière basée sur la riziculture et de culture de rente qui, elle, est dominée, par ordre d'importance, par la vanille, le café et le girofle. Mais la vanille constitue sans conteste, la reine de l'agriculture à SAVA de l'île de Madagascar.

En ce qui concerne la riziculrure, seul le District d'Andapa, considéré avec raison le grénier à riz de la région SAVA, la pratique à l'échelle commerciale. Dans le reste de la région, la culture du riz, bien qu'inévitable et même considérée comme dévoir ancestral, n'est pratiqué que pour assurer l'autosuffisance alimentaire familiale. Il arrive même que durant une saison particulièrement faste des activités vanilières, la culture du riz est complètement abandonnée au profit de celles-ci, les paysans préférant en acheter pour leur propre consommation plutôt que d'en cultiver.

Traditionnellement, le café et le girofle ne sont cultivés qu'en complément de la vanille, celle-ci restant de loin la plus rémunératrice pour les agriculteurs de SAVA, et ces deux autres offrant comme avantage d'assurer un revenu d'appoint en déhors de la période de production de la vanille.
LES PRODUITS AGRICOLES DE SAVA

lianes de vanilliers

les lianes de vanilliers

vanillier en fleur

fleur de vanillier

gousses de vanille

gousses de vanille séchées

caféier

le caféier

giroflier

le giroflier

Quand à l 'élevage, il est pratiqué à SAVA comme activités d'appoint.

Les animaux d'élévage se composent de trois catégories:

- En premier lieu, la basse-cour dont pratiquement chaque famille a la sienne, nourrie exclusivement avec les restes de l'alimentation familiale, élevée en liberté et constituée principalement de poulets, de canards et d'oies, tous de races locales. Les dindons sont rares à SAVA. Tandis que l'élevage en batterie des races améliorées est à son balbutiement et reste au stade de l'expérimentation dans quelques familles.

- Viennent ensuite, les zébus, qui servent en même temps d'outils de labour et de tire-lire, qu'on vend en cas de grand besoin financier.

- Et dans une moindre mesure, les cochons, qui, malgré les petites tailles des exploitations - rarement plus de dix têtes- sont vraiment élevés dans un but lucratif.

Mais à coté de ces élevages traditionnels, il n'est pas rare, surtout en ville, de constater des chèvres et des moutons errer ici et là: leur élevage est pratiqué presqu'exclusivement par les immigrés originaires de l'archipel des comores.


gousses de vanille
Les gousses de vanille  le produit vedette, qui constitue la principale source de revenus des habitants de SAVA


 

LES RESSOURCES MINIERES

Certaines zones de la région dont principalement Ampanefena du district de Vohémar regorgent de ressources minières dont les cristaux, les quartz et les corindons de différentes natures.

 

L'existence de l'or est confirmée par l'existence d'une exploitation artisanale très intense dans une zone située entre Vohémar et Ambilobé.

 

LES ACTIVITES ECONOMIQUES

Les activités économiques sont dominées par le secteur tertiaire, l'industrie de transformatrion étant encore presqu'inexistante à cause surtout de la faiblesse du secteur énérgétique. Néanmoins, une usine d'extraction de vanilline vient de s'implanter à Sambava. Et l'artisanat dominé par le travail du bois, bien qu'assez florissant, souffre du manque de formation des artisans: tous apprennent sur le tat car aucune infrastructure de formation n'existe dans la région, et les objets en bois tels que les meubles proposés au marché sont caractérisés par une mauvaise qualité de finition. Ce qui fait que paradoxalement, dans une région la plus riche de Madagascar en bois tek, les meubles de luxe s'achètent à Antananarivo.

Malgré une nette saisonnalité due à la nature de la filière vanille qui constitue la principale source de revenus, le commerce est florissant dans tous les domaines.

Restez en contact avec SAVA

les autres épices de SVA

les nouvelles de SAVA

Visitez notre page

Facebook

Allez à notre page principale

vanillaland.com

POUR NOUS CONTACTER

 

 

Ceci est une publication de

vanillaland.com

mise à jour le 10/04/2014